Souder l'inox (acier inoxydable)

Souder l'inox demande de l'expérience et de la technique. Il est possible de souder l’inox au poste MMA, au MIG, au TIG, en orbitale.... Mais au juste, quelle solution de soudage choisir, quand et comment? 

​​​​​​​​​​Les différents procédés de soudage de l'inox:

  • Soudage MMA: La soudure à l’arc MMA (Manual Metal Arc) est le système le plus couramment utilisé en bricolage, en effet il est le plus simple à réaliser, le moins coûteux en investissement de matériel. Un arc électrique apparaît entre la matière et la baguette de soudage (électrode enrobée). En fondant, le métal de la baguette constitue l’apport, tandis que l’enrobage protège le métal en fusion contre l’oxydation par l’air ambiant. Il dépose ainsi le laitier, sorte de croûte en surface qu’il faut décaper à l'aide d'une action mécanique ou à l'aide d'un appareil de décapage électrolytique afin de découvrir en dessous le cordon de soudure net et brillant. La difficulté est d'arriver à maintenir entre les pièces et l’électrode un écartement régulier se situant entre 2 et 3mm tout en prenant en compte le fait que l'électrode diminue à mesure de l'avancement.

  • Soudage TIG: La soudure TIG DC (Tungsten Inert Gas et DC pour courant continu) fonctionne sur le même principe que la soudure MMA mais l’arc est créé entre les pièces à souder par une électrode en tungstène qui ne fond pas. Un gaz inerte (argon) est insufflé autour de l’arc électrique pour protéger le bain de fusion jusqu’à ce que le métal repasse à l’état solide. La soudure TIG permet de souder sans métal d’apport, juste en faisant fondre les pièces pour les agglomérer. Il est aussi possible d’ajouter un métal d’apport, sous forme de baguette de la même nature que les pièces à assembler. Le décapage et la passivation de la soudure TIG est simplifié graçe à l'utilisation de solutions électrolytique comme les machines WELDBrush.

  • Soudage MIG: La solution de soudage MIG-MAG (Metal Inert Gas-Metal Active Gas) consiste à créer un arc entre la matière à souder et un fil fusible. Un mélange gazeux insufflé dans la torche vient protéger le bain de fusion autour de l’arc. On utilise un gaz inerte souvent composé d'argon + CO2 (en mode MAG). Le fil fusible du métal d’apport est fourni en bobine. Il se déroule automatiquement jusqu’à la torche. La vitesse de déroulement est modulable en fonction de son épaisseur et de la puissance réglée. Le travail est beaucoup plus rapide et bien plus simple qu’avec un poste MMA : plus besoin de changer d’électrode, et une fois les réglages effectués, on ne travaille qu’avec une seule main. Le décapage et la passivation des soudures MIG-MAG n'est pas des plus simples, il faut utiliser par exemple une machine électrolytique puissante comme la WELDBrush 700 afin d'obtenir un résultat rapide et de haute qualitée.

  • Soudure orbitale: La soudure orbitale est un procédé de soudage utilisant un arc tournant autour de la pièce circulaire à souder (souvent un tube). Le procédé est souvent automatisé ce qui permet d’atteindre une soudure de haute qualité et régulière pour de la série, en effet le soudeur contrôle l’opération et apporte si nécessaire des modifications de paramètres, au lieu de procéder manuellement aux gestes de soudures. Ce sont surtout les tubes inox utilisés dans les milieux à haut risque qui nécessitent une soudure orbitale. Il s’agit de tuyauterie destinée aux milieux pharmaceutique et cosmétique, à l’agroalimentaire ou encore des secteurs très spécifiques comme le nucléaire ou le transport ferroviaire. Le décapage et la passivation de la soudure orbitale est simplifié graçe à l'utilisation de solutions électrolytique comme les machines WELDBrush.

 

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • Google+ - Black Circle
  • YouTube - Black Circle
  • Pinterest - Black Circle
  • Instagram - Black Circle